Vers un nouveau cadre réglementaire de l’activité de l’aviation générale en Tunisie

Par ediallo - 25 décembre, 2020 - 08:19

Le ministère du Transport et de la Logistique compte faciliter les procédures d’obtention des permis nécessaires à l’exercice de l’activité dans le secteur de l’aviation générale et d’encourager l’investissement. C’est en tout cas ce qu’a indiqué, mercredi 23 décembre 2020, le ministre du Transport et de la Logistique, Moez Chakchouk.

“Ces facilitations concernent les vols de formation privés et de loisir ainsi que les activités aériennes, telles que la photographie aérienne, l’exploration, la recherche, la publicité et l’exploitation des drones”, précisé Chakchouk lors de la 2ème édition des Journées de l’aéronautique qui se tiennent sous le slogan “Les Ailes de la Cité “, à l’initiative de l’Association tunisienne de l’aéronautique (ATA).

Selon lui, le département du Transport coordonne avec les structures spécialisées pour élaborer un projet de décret gouvernemental qui fixe les conditions techniques d’exploitation des drones sur le territoire tunisien, en plus d’un arrêté ministériel qui fixe les conditions d’obtention d’un diplôme d’un pilote en ligne.

” L’investissement dans le domaine aérien est un défi pour la Tunisie sur tous les niveaux, notamment législatif et sécuritaire, sans oublier la formation, le contrôle et la sécurité aérienne “, ajoute encore le ministre, faisant remarquer que l’investissement dans ce domaine est devenu une alternative pour plusieurs professionnels dans le secteur de l’aviation civile.

Chakchouk a souligné que la participation du ministère dans l’organisation de cet événement, coïncidant avec la célébration du 110e anniversaire du premier vol en Tunisie s’inscrit dans le cadre des travaux de diffusion de la culture scientifique, notamment auprès des jeunes et des étudiants.

Il s’agit également d’appuyer les efforts de l’Etat dans le domaine de la recherche scientifique et l’utilisation optimale des technologies modernes.

Chakchouk appelle à soutenir le secteur de l’aviation civile, notamment suite à la baisse de l’activité du transport aérien, due aux impacts de la pandémie de la COVID-19.

Il rappellera que le trafic passagers a diminué de 76% en 2020, n’enregistrant que 2,7 millions de passagers au cours des 11 premiers mois de 2020, contre 11 millions de passagers pendant la même période de 2019.

Accompagné de son homologue de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Olfa Ben Ouda, ils ont tous les deux visité le Salon aéronautique organisé par l’ATA à la Cité des Sciences, lequel a comporté des expositions retraçant les différentes étapes du développement de l’industrie aéronautique en Tunisie.

WMC avec TAP

Le saviez-vous ?

La logistique 4.0, c’est quoi ?

Entendue pour la première fois en 2011 lors du salon IAA d’Hanovre, la notion de « ...

Un Terminal portuaire

C’est en quelque sorte un « petit port » à l’intérieur du port, muni d’installations spécifiques...

Un Incoterm

C’est un contrat commercial qui détermine les conditions de répartition des frais, risques et...