Trésorpay et Trésormoney pour accompagner la vidéo verbalisation des automobilistes

Par ediallo - 13 septembre, 2021 - 13:26

Le ministre des Transports, Amadou Koné a procédé le lundi 6 septembre à Abidjan, au lancement de la phase répressive de la vidéo verbalisation sur la voie publique, après l’étape de la sensibilisation. Le Trésor Public accompagne l’opération avec ses moyens digitaux de paiements.

Cette action fait suite au nombre de décès dus aux accidents de la route en Côte d’Ivoire qui a quasiment doublé, en huit ans, atteignant 1500 victimes en 2020.

Au regard de ces chiffres inquiétants, le pays s’est doté d’un Système de Transport intelligent (projet Sti) qui vise à favoriser le changement progressif de comportement des usagers de la route.

Grâce à ce dispositif technologique, les agents de police peuvent constater à distance sur un écran de contrôle, une infraction au code de la route et le contrevenant est notifié par un sms de l’infraction commise et de la contravention qui en découle.

Selon le ministre cette innovation fait de la Côte d’Ivoire, la pionnière en Afrique de l’ouest dans l’utilisation des Tic pour lutter contre l’incivisme routier.

Mais quelles dispositions pratiques pour un meilleur recouvrement et une bonne gestion des ressources, notamment au niveau des infractions et des amendes forfaitaires qui, nous l’imaginons, seront importantes ?

Ils sont nombreux, les ivoiriens qui s’interrogent et qui estiment que le ministre des Transports devrait être aussi rassurant sur la question de la gestion transparente et rigoureuse des fonds.

Pour certains observateurs avertis, par contre, le problème ne devrait pas se poser, vu que l’État à travers le Trésor Public dispose déjà de deux plateformes digitalisées pour le recouvrement électronique des recettes et le paiement des dépenses. Il s’agit notamment de TrésorPay et TrésorMoney.

En effet, depuis 2019, le Trésor Public, s’est engagé résolument dans la digitalisation de ses moyens de paiement et d’encaissement. Il s’agit de digitaliser les ressources recouvrées, dont les amendes forfaitaires et les contraventions.

L’objectif visé étant d’améliorer le niveau de paiement et d’encaissement des recettes de l’État, améliorer le niveau de recouvrement des ressources internes de l’État, afin de faire face à l’amenuisement des appuis extérieurs et surtout, assurer la traçabilité des opérations et la disponibilité instantanée des fonds publics.

Le déploiement de TrésorPay et surtout de la monnaie électronique TrésorMoney, étant bien engagé sur toute l’étendue du territoire, avec tous les services et démembrements de l’État dont l’Office ivoirien de la Sécurité routière (Oser) vient à point nommé pour contribuer au succès du projet Sti, en ce qui concerne le recouvrement et la gestion des fonds.

Ce qui sous-entend une bonne interconnexion entre les deux dispositifs, à savoir le projet Sti et les deux outils de paiements et de recouvrement digitaux du Trésor Public, notamment TrésorPay et TrésorMoney.

Cette synergie d’actions permettre d’assurer et garantir une bonne traçabilité dans l’opération et la transparence dans la gestion recettes liées aux contraventions et amendes forfaitaires.

Patrick N’Guessan

Le saviez-vous ?

Un Terminal portuaire

C’est en quelque sorte un « petit port » à l’intérieur du port, muni d’installations spécifiques...

La logistique 4.0, c’est quoi ?

Entendue pour la première fois en 2011 lors du salon IAA d’Hanovre, la notion de « ...

Un Incoterm

C’est un contrat commercial qui détermine les conditions de répartition des frais, risques et...