Tanzanie : 6 millions $ de la SADC pour l’étude de faisabilité d’une ligne SGR qui desservira les voisins du sud

Par thierno - 22 juillet, 2021 - 11:50

Partisan de la libre circulation, la Tanzanie œuvre à la réalisation des infrastructures de transport multimodal à fort impact sous-régional. Adossé à ses ports, le pays est-africain ambitionne de mailler l’ensemble de son territoire d’un vaste réseau SGR qui débouchera sur les pays limitrophes.

La Communauté de développement de l'Afrique australe (SADC) a accordé à la Tanzanie 6 millions USD pour la réalisation d’une étude de faisabilité relative à la ligne de chemin de fer à écartement standard (SGR) qui reliera la ville portuaire de Mtwara, dans le sud-est du pays, à Mbamba Bay sur le lac Nyasa, frontière malawite.

L’annonce a été faite, jeudi 15 juillet, lors de la réunion en visio-conférence du Comité des ministres des Finances des pays membres de la SADC.

Cette section ferroviaire d’environ 1 000 km est une partie intégrante du corridor de Mtwara – une initiative de développement spatial (IDS) comprenant le sud de la Tanzanie, le nord du Mozambique, le nord et le centre du Malawi, l'est et le nord de la Zambie. D’après le tracé, il est prévu des embranchements vers la mine de charbon de Mchuchuma et le gisement de fer de Liganga dans le sud de la Tanzanie.

Ce projet figure parmi les 69 retenus dans le cadre du deuxième Plan d’action prioritaire du PIDA pour la période 2021-2030, sous l’égide de l’Union africaine. Son coût est évalué à 5,5 milliards de dollars pour une durée des travaux de 2 ans.

En plus de débloquer le potentiel agricole et minier des zones traversées, cette ligne SGR devrait également contribuer à désenclaver durablement le sud de la Tanzanie. Son opérationnalisation participera, en outre, à booster les échanges commerciaux entre le Malawi, le Mozambique et la Zambie. Et par extension, les Comores, la RDC et l'Afrique du Sud pourraient aussi bénéficier de ce projet.

Rappelons que la Tanzanie, qui a mis le transport ferroviaire au cœur de sa transformation économique, poursuit parallèlement son mégaprojet SGR de 2 500 km qui va traverser le territoire national du port de Dar es Salaam vers l’hinterland et les pays voisins. Sa réalisation s’effectue en cinq sections dont la première entre Dar es Salaam et Morogoro (202 km) devrait entrer en service d’ici la fin de l’année.

Agence Econfin 

Le saviez-vous ?

La logistique 4.0, c’est quoi ?

Entendue pour la première fois en 2011 lors du salon IAA d’Hanovre, la notion de « ...

Un Incoterm

C’est un contrat commercial qui détermine les conditions de répartition des frais, risques et...

Blockchain

La blockchain est une technologie de stockage et de transmission d’informations, transparente,...