Nigeria : la construction d’un centre de maintenance et de réparation des avions devient une priorité

Par ediallo - 20 avril, 2021 - 15:11

Maîtriser les coûts d’exploitation des compagnies aériennes africaines par la réduction des charges liées à la maintenance des aéronefs, constitue l’ambition actuelle des transporteurs aériens du Nigeria. Une ambition dont la concrétisation pourrait profiter à tous les challengers de l’Afrique de l’Ouest.

Le Nigeria pourrait devenir le hub des services de maintenance et révision des avions de toute la sous-région ouest-africaine. Le projet – déjà évoqué par plusieurs investisseurs n’opérant pas dans le domaine de l’aéronautique, dont le gouverneur de l’Etat de Kaduna – semble désormais être inscrit au rang de priorité des compagnies aériennes Air Peace et United Nigeria Airlines.

Les deux compagnies, qui se sont prononcées sur la pertinence du projet dans la semaine du 12 avril 2021, ont révélé à quel point l’exécution des prestations à l’étranger est onéreuse.

Elle engendrait des coûts supplémentaires avoisinant 35 à 40% par rapport à une maintenance faite sur place. Les éléments de surcoûts étant liés entre autres au transport des aéronefs à l’étranger, à la location de parking pour avions, aux indemnités de l'équipage, etc.

Si pour Air Peace, la première compagnie aérienne du Nigeria, la mise en œuvre du projet n’est pas prévue dans l’immédiat, du côté du jeune transporteur United Nigeria Airlines, dont le vol inaugural a été effectué le 12 février 2021, le projet est déjà dans sa phase active.

Obiora Okonkwo, PDG de United Nigeria Airlines, a révélé lors d’un échange avec la presse le mercredi 14 avril que « les plans étaient déjà à un stade avancé ». De même, la firme serait « en contact avec certains partenaires techniques » qui sont à pied d'œuvre pour que le projet soit  « achevé dans 24 mois ».

Actuellement, les plus grands centres de maintenance des acteurs du continent sont South African Airways Technical (SAAT), Ethiopian Airlines Maintenance and Engineering, Kenya Airways Technical, Air Algérie Technics et Tunisair Technics.

Selon certains experts de l’aviation, la construction d’un centre moderne de maintenance des avions « permettrait d'économiser 500 millions de dollars pour les compagnies aériennes nigérianes ».

Agence Ecofin

Le saviez-vous ?

La logistique 4.0, c’est quoi ?

Entendue pour la première fois en 2011 lors du salon IAA d’Hanovre, la notion de « ...

Blockchain

La blockchain est une technologie de stockage et de transmission d’informations, transparente,...

Un Terminal portuaire

C’est en quelque sorte un « petit port » à l’intérieur du port, muni d’installations spécifiques...