Lufthansa reprend 81 avions, 3 000 salariés d'Air Berlin et Niki

Par thierno - 13 octobre, 2017 - 07:33

Air Berlin confirme que l'accord conclu avec Lufthansa porte sur l'acquisition de 81 appareils, dont ceux de Niki (A321) et LGWalter (Q400). Le groupe va en effet intégrer les deux filiales d'Air Berlin à ses activités.

Selon les déclarations de Carsten Spohr au quotidien allemand Rheinische Post, la reprise de 81 appareils et 3 000 salariés d'Air Berlin par Lufthansa devait être actée aujourd'hui. La signature de l'accord entre les deux groupes devait intervenir le 12 octobre à midi.

Le CEO du groupe aurait précisé que cette intégration représente un investissement de 1,5 milliard d'euros pour Lufthansa et correspond à ses meilleures ambitions. En revanche, c'est également le maximum que pourrait accepter l'autorité allemande de la concurrence, qui doit désormais analyser avec l'UE les conséquences de l'accord sur les opérations et imposer ou non des restrictions. Air Berlin était en effet souvent la concurrente majeure voire la seule concurrente du groupe sur les lignes intérieures. La situation à l'aéroport de Düsseldorf doit également être étudiée.

Carsten Spohr affirme quant à lui que les passagers ne ressentiront aucun impact de la reprise car il s'attend à une intensification de la concurrence, aussi bien en Allemagne que sur le réseau international.

Air Berlin exploitait une petite centaine d'appareils fin septembre (la flotte s'appauvrissant régulièrement depuis) et emploie 8 500 personnes. La compagnie est toujours en négociation avec easyJet qui est elle aussi intéressée par la reprise d'une partie des actifs et des créneaux. Elle a déjà suspendu une grande partie de ses opérations long-courrier (notamment vers les Caraïbes) et n'en assurera plus aucune à compter du 15 octobre. Puis elle suspendra toutes ses opérations le 28 octobre.

Niki et LGW devraient poursuivre leurs opérations, n'étant pas concernées par la faillite.

Emilie Drab - Journal de l'Aviation

Le saviez-vous ?

Un Terminal portuaire

C’est en quelque sorte un « petit port » à l’intérieur du port, muni d’installations spécifiques...

Blockchain

La blockchain est une technologie de stockage et de transmission d’informations, transparente,...

La logistique 4.0, c’est quoi ?

Entendue pour la première fois en 2011 lors du salon IAA d’Hanovre, la notion de « ...