L’office national des chemins de fer… une fierté du Maroc

Par ediallo - 13 janvier, 2021 - 18:28

La première ligne ferroviaire inaugurée au Maroc était en 1860, suite à la guerre de Tétouan où l’Espagne avait triomphé contre le Maroc. Il s’agissait d’une petite ligne liant la ville de Tétouan et de Martil, qui fut démantelée après la signature d’un accord entre les deux pays.

En 1888, le gouvernement belge envoya une locomotive et un wagon pouvant accueillir 12 individus au Sultan Hassan I du Maroc, afin de l’inciter à les acheter et obtenir ainsi un marché en l’équipant de ligne ferroviaire. Mais après avoir consulté les savants et les organismes religieux, ils ont réfuté l’idée, sous prétexte que cela dérangerait le calme des villages.

Ce n’est qu’en 1911 que le Maroc inaugura le réseau ferroviaire, qui s’ouvrit au transport public à partir de 1916, qui fut délégué pendant le protectorat français à un groupe de sociétés en partageant l’activité du transport ferré. Les autorités marocaines décidèrent par la suite de créer un office national des chemins de fer en 1963.

Lors de son passage dans un documentaire intitulé “Navire terrestre” sur l’histoire du train et des chemins de fers au Maroc sur la chaîne Al Jazeera, le chercheur Oussama Zekari a expliqué que les puissances coloniales européennes qui se disputaient le Maroc (la Grande Bretagne, la France, l’Espagne) ont commencé leur concurrence vers le Sultan du Maroc d’antan depuis 1894.

Afin d’obtenir le privilège de fonder la première ligne ferroviaire du pays, croyant que la résolution du problème de l’infrastructure qui devait être solide pour faciliter la mobilité des soldats et militaires dans le territoire marocain réaliserait leur ambition coloniale.

Le réseau ferroviaire au Maroc s’étend sur 3815 km, avec une longueur de lignes qui atteint 2295 km, comportant 137 stations, 238 locomotives, 585 wagons et 49 trains automoteur, 5498 camions pour transporter les marchandises et 64% des chemins de fers sont dotés d’électricités, de Tanger, Fès, Rabat, Kénitra, Casablanca, Oujda, Marrakech et autres stations.

Le Maroc est parmi les précurseurs du continent africain à recourir aux services ferroviaires, raison pour laquelle ce réseau est un des plus importants et les plus modernes de la région.

Simo Benbachir

Le saviez-vous ?

Un Terminal portuaire

C’est en quelque sorte un « petit port » à l’intérieur du port, muni d’installations spécifiques...

La logistique 4.0, c’est quoi ?

Entendue pour la première fois en 2011 lors du salon IAA d’Hanovre, la notion de « ...

Un Incoterm

C’est un contrat commercial qui détermine les conditions de répartition des frais, risques et...