Livraison urbaine : avec ses vélocargos, Diligo invente "la vélogistique" à Paris

Par thierno - 3 juin, 2020 - 21:23

Remplacer progressivement les camions par des vélos cargo dans Paris, telle est l'ambition de François Mayaud, fondateur de Diligo. La toute jeune entreprise propose, outre la livraison, le stockage et la préparation de commandes pour livrer Paris et sa petite couronne. Un concept innovant, "la vélogistique".

"Notre capacité de stockage dans Paris est illimitée, nous nous adapterons" : une belle promesse de Fançois Mayaud, fondateur de Diligo. Cette toute jeune entreprise - 5 mois seulement - vient de lever des fonds pour acquérir de nouveaux vélos cargo. Elle propose un concept innovant : "la vélogistique".

En effet, outre la livraison en vélos cargo, la start-up propose gratuitement le stockage des marchandises ainsi que la préparation de commandes depuis son entrepôt du 11e arrondissement.

Le jeune entrepreneur met en avant une logistique verte puisque non polluante, silencieuse et plus rapide, étant donné que les engins empruntent les pistes cyclables, n’ont pas besoin de trouver de parking et gagnent 20 minutes sur une livraison par camion. Le prestataire offre également le floquage du "véhicule", ce qui permet une publicité ambulatoire à son client.

A Paris, à l'heure où les pistes cyclables se développent au détriment des axes routiers et où les livraisons par utilitaires ou camions deviennent de plus en plus difficiles, l'ambition de François Mayaud est de remplacer progressivement les camions par les vélos : "Jusqu'ici nos clients sont des fleuristes, des traiteurs, des épiceries ou encore des brasseurs de bière, mais nous pouvons livrer tout type de marchandises".

Paris et sa petite couronne

Lors du confinement, des masques ont par exemple été livrés d’un bout à l’autre de la région parisienne puisque le périmètre d’activité comprend Paris et sa petite couronne, soit les Hauts-de-Seine, la Seine-Saint-Denis et le Val-de-Marne.

Leur espace de stockage, central puisque situé entre les 4e et le 11e arrondissements, permet une livraison au même tarif partout dans Paris

Une partie de l’effectif constitue une base "stable de salariés", au nombre de quatre pour le moment, et un volet d’auto-entrepreneurs assure la souplesse de capacité de l’entreprise. Au rayon capacité justement, la capacité d’emport est de 300 litres (en charge utile) par vélo, ou 200 litres en frigorifique.

Mutualisation

La mutualisation des livraisons permet, le cas échéant, de proposer un tarif encore plus compétitif aux clients.Diligo promet une livraison écologique puisque, non sans une pointe d’humour, la communication signale que "Alimentés à base de pâtes (sucres lents) et de bananes (sucres rapides) nos moteurs ne génèrent aucune pollution et comme le bon vin… ils s’améliorent avec le temps".

A seulement 24 ans, François Mayaud en est d'ailleurs à sa deuxième entreprise puisqu’il est déjà cofondateur des Empotés, entreprise de livraison de plateaux repas zéro déchets livrés en véhicules électriques ou bien sûr… en vélo cargo !

MARIE-HELEN GALLON ACTU TRANSLOG

Le saviez-vous ?

La logistique 4.0, c’est quoi ?

Entendue pour la première fois en 2011 lors du salon IAA d’Hanovre, la notion de « ...

Un Terminal portuaire

C’est en quelque sorte un « petit port » à l’intérieur du port, muni d’installations spécifiques...

Blockchain

La blockchain est une technologie de stockage et de transmission d’informations, transparente,...