Le transport fluvial amorce son come-back, porté par les enjeux écologiques

Par thierno - 9 octobre, 2019 - 22:28

Face aux enjeux écologiques, le fret fluvial se positionne de plus en plus comme une alternative au ferroviaire et au routier. Longtemps délaissé, ce mode de transport semble retrouver un début de nouveau souffle, en témoigne l’accord signé ce vendredi 4 octobre pour le financement du canal Seine Nord Europe.

Le fret fluvial pourrait bien connaître une deuxième jeunesse en France, en témoigne l’accord trouvé ce vendredi 4 octobre pour le financement du canal Seine Nord Europe. Ce canal grand gabarit reliera la Seine aux 20 000 kilomètres de voies navigables du Nord de l’Europe d’ici dix ans, et ainsi participer à renverser la tendance pour le fret fluvial français.

Le fret fluvial reste le parent pauvre des transports en France. Là où il y a des voies navigables, c’est-à-dire sur le marché adressable par voie d’eau, seuls 8 à 9% des marchandises sont transportées par bateau en France; loin des performances du Nord de l’Europe. Au Pays-Bas notamment, 43% des marchandises sont acheminées par voie fluviale.

En cause? "Un niveau d’entretien des voies d’eau insuffisant, et une évolution structurelle de la France en faveur du routier depuis des décennies", tranche Thierry Guimbaud, directeur général des Voies Navigables de France (VNF), en charge de la majorité des voies navigables.

 Agathe Beaujon

 

Le saviez-vous ?

La logistique 4.0, c’est quoi ?

Entendue pour la première fois en 2011 lors du salon IAA d’Hanovre, la notion de « ...

Blockchain

La blockchain est une technologie de stockage et de transmission d’informations, transparente,...

Un Terminal portuaire

C’est en quelque sorte un « petit port » à l’intérieur du port, muni d’installations spécifiques...