Le Maroc plaide pour «une participation plus poussée» des économies africaines aux chaines de valeur mondiales

Par thierno - 10 juin, 2019 - 12:23

La Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAF) apporte des réponses concrètes et pragmatiques à «la fragmentation économique et logistique» dont souffre le continent africain, a affirmé le secrétaire d’État auprès du ministre de l’Industrie, de l’investissement, du commerce et de l’économie numérique, chargé de l’Investissement, Othman El Ferdaous.

«L’accord sur la ZLECAF est décisif, car il apporte des réponses concrètes et pragmatiques à cette fragmentation, à travers de nouveaux mécanismes de coordination continentale», a déclaré à la MAP M. El Ferdaous qui prend part à la huitième réunion des ministres du Commerce de l’Union africaine (UA) qui a entamé ses travaux, vendredi à Addis-Abeba.

«Le principal mal dont souffre l’Afrique est la fragmentation économique et logistique (…), mais avec 54 gouvernements, 54 législations et 54 approches commerciales, cet accord ZLECAF est décisif, car il apporte des réponses concrètes et pragmatiques à cette fragmentation, à travers de nouveaux mécanismes de coordination continentale», a souligné le secrétaire d’État.

M. El Ferdaous a affirmé que le Maroc plaide pour «une participation plus poussée des économies africaines aux chaines de valeur mondiales, avec des propositions concrètes qui servent l’intégration continentale sous tous ses aspects».

Le secrétaire d’État a ajouté, d’autre part, que le Maroc «apporte sa pierre à l’édifice de l’intégration logistique continentale à travers le nouveau modèle de développement des provinces du Sud, un plan d’infrastructures de 77 milliards de dirhams qui vise à créer un corridor logistique et économique entre la Méditerranée et l’Afrique de l’Ouest, pour mettre les marchés de Dakar, Abidjan et Lagos à portée de conteneurs du premier port d’Afrique Tanger Med». 

Lematin.ma

Le saviez-vous ?

Blockchain

La blockchain est une technologie de stockage et de transmission d’informations, transparente,...

La logistique 4.0, c’est quoi ?

Entendue pour la première fois en 2011 lors du salon IAA d’Hanovre, la notion de « ...

Un Incoterm

C’est un contrat commercial qui détermine les conditions de répartition des frais, risques et...