L’Afrique du Sud aura besoin du soutien du Mozambique pour son approvisionnement en électricité

Par ediallo - 22 juin, 2021 - 08:24

L’Afrique du Sud, une fois le déficit actuel passé, devra trouver des ressources supplémentaires pour la prochaine étape. Le pays envisage en effet de remplacer ses nombreuses centrales à charbon par des technologies plus propres et aura besoin de capacité supplémentaire lors de la transition.

L’Afrique du Sud doit acheter davantage d’électricité au Mozambique pour couvrir le déficit causé par la fermeture de ses centrales à charbon. La nation arc-en-ciel souhaite en effet remplacer celles-ci par une technologie au gaz.

Le ministre sud-africain des Ressources minérales et de l’Energie, Gwede Mantashe, était à Maputo pour discuter de cette question avec son homologue mozambicain, Max Tonela.

Le Mozambique dispose de ressources en gaz naturel et en énergie hydraulique. La fermeture des centrales au charbon en Afrique du Sud lui donne l’opportunité d’exporter davantage d’électricité vers ce pays.

Pretoria compte 16 centrales électriques au charbon, qui devront toutes être fermées et remplacées. Selon le ministre Mantashe, « c’est une opportunité que le Mozambique peut saisir ».

Selon M. Tonela, « L’énergie est une ressource qui doit être utilisée pour le développement de notre propre économie, mais aussi pour l’exportation ».

Pour lui, le Mozambique pourrait coopérer avec l’Afrique du Sud dans le domaine de l’énergie puisque le pays dispose de sources d’électricité propres.

L’Afrique du Sud achète déjà de l’électricité à Hydroelectrica de Cahora Bassa (HCB), la société qui exploite le barrage de Cahora Bassa sur le fleuve Zambèze. Le pays importe ainsi environ 9 000 gigawattheures d’électricité par an de Cahora Bassa.

De plus, la société sud-africaine Sasol exploite les champs de gaz naturel de Pande et Temane dans la province d’Inhambane, dans le sud du Mozambique.

Elle exploite également l’installation de traitement du gaz de Temane. Un gazoduc de 865 kilomètres relie Temane à Secunda, en Afrique du Sud, où commence le réseau de distribution de gaz de Sasol.

Gwladys Johnson Akinocho

Le saviez-vous ?

Blockchain

La blockchain est une technologie de stockage et de transmission d’informations, transparente,...

Un Terminal portuaire

C’est en quelque sorte un « petit port » à l’intérieur du port, muni d’installations spécifiques...

La logistique 4.0, c’est quoi ?

Entendue pour la première fois en 2011 lors du salon IAA d’Hanovre, la notion de « ...