La filière agroalimentaire se mobilise contre le Covid-19

Par thierno - 25 mars, 2020 - 10:15

Dès le week-end du 21-22 mars, Michel Edouard Leclerc, patron des centres Leclerc, a tweeté pour annoncer que le « Mouvement E.Leclerc a décidé que, malgré la chute spectaculaire de la fréquentation (les automobilistes se font rares !), il était impératif de maintenir ouvertes ses stations d’autoroutes 24h/24 et 7j/7 pour proposer un lieu d’accueil et de ravitaillement pour les routiers : boutiques, distributeurs de boissons chaudes et douches restent donc ouverts, dans le respect des règles d’hygiène qui prévalent partout. Le nettoyage des douches est assuré par un prestataire spécialisé qui garantit la sécurité de ses équipes et des utilisateurs ».

Par ailleurs, Shiptify, spécialiste de la numérisation de la supply chain situé à Nantes, a mis en place une version simplifiée gratuite de sa plate-forme permettant d’organiser le travail des équipes logistiques, transport et supply chain à distance.

La marketplace digitale ouverte, qui facilite et simplifie la livraison à la demande, en mettant en contact les expéditeurs et les transporteurs Easy4pro (filiale du groupe Redspher, spécialiste du transport à la demande et de la logistique), « a pris la décision de rendre ses services de gestion de transport à la demande gratuits pour tous les expéditeurs des secteurs de la santé et de l’agroalimentaire, et également pour les transporteurs ».

Gel, masque et imprimante 3D

La mobilisation pour les gels hydroalcooliques et les masques se poursuit aussi. Eric Humblot, directeur général de MVVH, le pôle gastronomie du groupe coopératif Maïsadour, a annoncé sur son compte Twitter que sa filiale Delpeyrat allait faire don de « 10 000 masques 3 plis à l’Agence régionale de santé de Nouvelle Aquitaine et de 4 000 masques à la préfecture de Vendée à destination des personnels de santé qui soignent avec dévouement les malades du Covid-19 ».

Le réseau Restau’Co en Île-de-France a, de son côté, fait un appel auprès de ses adhérents (écoles, collèges, Crous, lycées, comités d’entreprises fermés) pour mettre à disposition surblouses, blouses jetables, tabliers, masques, charlottes, gants… pour aider les hôpitaux et Ehpad.

A la suite de Pernod-Ricard la semaine passée, le britannique Diageo (bière Guinness, vodka Smirnoff, whisky Johnnie Walker…) a annoncé, lui aussi, se lancer dans la livraison d’alcool (2 millions de litres pour 8 millions de bouteilles de 250 ml de gel hydroalcoolique) entrant dans la composition des gels antibactériens. Les volumes d’alcool concernés sont traditionnellement utilisés pour le gin et la vodka.

Au nord de Gand, Oleon, une filiale belge de Groupe Avril, spécialiste des molécules et ingrédients fabriqués à partir d’huiles végétales et de graisses animales, a annoncé la production de 20 000 litres de gel nettoyant pour les mains pour les hôpitaux et institutions de santé, distribués gratuitement. « Après quelques réglages sur la chaîne de production, nous sommes capables de produire des solutions à partir de nos propres matières premières ».

De son côté, la société de solution de serres intelligentes Vegetal Grow Development a décidé de répondre à l’appel de la CCI du Pays d’Arles qui est à la recherche de fabricants ou fournisseurs de masques à visière pour la protection du visage. Pour cela, Guillaume Marie, cofondateur de l’entreprise et directeur des technologies, se mobilise pour pouvoir fabriquer un modèle de ce genre de masque, en utilisant les fonctions 3D des imprimantes.

Réussir

Le saviez-vous ?

La logistique 4.0, c’est quoi ?

Entendue pour la première fois en 2011 lors du salon IAA d’Hanovre, la notion de « ...

Un Terminal portuaire

C’est en quelque sorte un « petit port » à l’intérieur du port, muni d’installations spécifiques...

Un Incoterm

C’est un contrat commercial qui détermine les conditions de répartition des frais, risques et...