LA DIGITALISATION DE LA LOGISTIQUE EST ENCLENCHÉE !

Par Ndeye Boury Dia - 2 novembre, 2019 - 08:36

Près de 60 % des dirigeants d’entreprise ont amorcé la transformation digitale de leur Supply Chain, selon une étude menée par GEODIS et Les Echos Etudes. Ils investissent en priorité dans des outils collaboratifs et l’amélioration des processus en amont.

Les nouvelles technologies ont déjà investi la majorité des activités logistiques. Outils digitaux de pilotage (WMS, TMS, etc.), de plus en plus en mode cloud, robotisation des opérations, places de marché de transports en ligne... l’ébullition technologique redessine la Supply Chain et fait émerger de nouvelles pratiques. Cette révolution peut jouer, pour une grande partie des décideurs, un rôle moteur dans la réussite de leur entreprise. C’est ce que révèle une étude (La logistique : atout clé des filières d’excellence françaises, octobre 2019), réalisée par Les Échos Études pour le groupe GEODIS.

Ainsi, 80 % des répondants pensent que la digitalisation de la Supply Chain a, ou pourrait avoir, un impact sur la performance de leur entreprise.

Si la plupart des sociétés en font un enjeu majeur, c’est que les technologies du digital apparaissent comme une réponse à leurs principaux défis logistiques. Ainsi, pour 69 % des sondés, le premier objectif recherché à la transformation digitale de leur chaîne logistique est la fiabilisation de leurs opérations.

64 % considèrent que le digital peut être source de réduction des coûts logistiques et 62 % anticipent une meilleure planification et automatisation de certaines opérations.

Le collaboratif, la priorité

Et pourtant, 12 % seulement des dirigeants interrogés déclarent être aujourd’hui à un stade avancé du processus, contre 46 % en développement. En d’autres termes, plus d’une entreprise sur quatre n’a pas encore amorcé sa transformation ou est encore à un stade exploratoire.

Si les chantiers liés à la digitalisation de la Supply Chain sont nombreux, les entreprises ont amorcé leur transformation digitale en commençant par mettre en place des outils collaboratifs de partage d’information en temps réel, cités par 28 % des répondants. L’amélioration des processus amont (gestion des commandes/outils de pilotage des entrepôts) est le second volet prioritaire de leur projet de transformation digitale.

Ainsi, 25 % des décideurs ont déclaré avoir investi dans des systèmes de gestion des commandes et 21 % dans des outils de pilotage des entrepôts.

Seules 11 % des entreprises ont utilisé des outils d’optimisation du fret l’an passé, et encore moins (9 %) ont investi dans la robotisation et l’automatisation de leurs entrepôts. L’étude révèle également que les technologies de livraison autonome, si elles font le buzz, restent encore un épiphénomène. Seules 3 % des décideurs ont investi dans ces outils.

 

 

 

 Hélène MEZIANI

Le saviez-vous ?

Blockchain

La blockchain est une technologie de stockage et de transmission d’informations, transparente,...

La logistique 4.0, c’est quoi ?

Entendue pour la première fois en 2011 lors du salon IAA d’Hanovre, la notion de « ...

Un Incoterm

C’est un contrat commercial qui détermine les conditions de répartition des frais, risques et...