La Commission européenne précise les contours bleus d'une reprise "verte"

Par ediallo - 20 mai, 2021 - 14:33

Bruxelles vient de lever le voile sur le "Pacte vert", sa nouvelle stratégie axée sur de "l'économie bleue durable" des membres de l'Union européenne. Décarbonation du transport maritime et "écologisation" des ports constituent les moteurs de cette politique.

Neuf ans après avoir présenté un rapport sur la "croissance bleue" en 2012, Bruxelles vient de dévoiler lundi 17 mai sa nouvelle stratégie écologique au sein de l'UE.

Sa mission est de mettre en place les objectifs s'inscrivant dans le cadre du "Pacte vert" communautaire. La Commission européenne prévoit ainsi une reprise verte à l'issue de la pandémie.

Ainsi, Virginijus Sinkevičius commissaire européen chargé de l'Environnement, des Affaires maritimes et de la Pêche, déclare : "La pandémie a frappé les secteurs de l'économie marine de différentes manières mais a laissé des traces profondes.

Nous avons l'occasion de tout remettre à plat et voulons faire en sorte que la reprise change de perspective en passant de la simple exploitation à la durabilité et à la résilience". Selon lui, "pour que l'avenir soit réellement vert, nous devons donc aussi le voir en bleu."

"Passer de la simple exploitation à la durabilité et à la résilience"

Transport maritime de marchandises, activités portuaires, construction navale… Bruxelles souhaite que "tous les secteurs de l'économie bleue réduisent leurs incidences sur l'environnement et le climat".

Pour la Commission, la réaction aux crises liées au climat et à la biodiversité doit passer par "des mers en bonne santé et par une utilisation durable de leurs ressources".

Les ports, des pôles énergétiques

La Commission souhaite atteindre les objectifs de "neutralité climatique et de zéro pollution" en jouant notamment sur les tableaux de "la décarbonation du transport maritime et de l'écologisation des ports", estimant que ces derniers pourraient faire office de "pôles énergétiques".

Bruxelles prêche pour l'économie circulaire en rappelant notamment l'importance du recyclage des navires.

Pour accroître le financement de la transformation, l'Europe a exhorté les États membres à "inclure les investissements en faveur d'une économie bleue durable dans leurs plans nationaux de reprise ainsi que dans leurs programmes opérationnels nationaux au titre de différents fonds de l'Union pour la période s'étalant d'ici à 2027".

D'autres programmes de l'Union, tels que celui lié à la recherche Horizon Europe, seront également mis à contribution. Une mission spécifique sur les océans et les eaux sera d'ailleurs mise en place.

Un nouveau fonds de l'UE sera mis à contribution, a-t-on annoncé. La Commission compte également s'appuyer la Banque européenne d'investissement (BEI).

Vincent Calabrèse

Le saviez-vous ?

La logistique 4.0, c’est quoi ?

Entendue pour la première fois en 2011 lors du salon IAA d’Hanovre, la notion de « ...

Un Terminal portuaire

C’est en quelque sorte un « petit port » à l’intérieur du port, muni d’installations spécifiques...

Un Incoterm

C’est un contrat commercial qui détermine les conditions de répartition des frais, risques et...