Interview Exclusive de Alassane MARE : Directeur Régional de DHL Global Forwarding Afrique Centrale

A mon sens, la réussite est au bout de la persévérance.

Avant d’accéder au poste de directeur des opérations, j’ai tour à tour été Directeur des ventes, puis Directeur fret aérien ensuite directeur fret maritime avant d’occuper le poste de directeur des opérations. Ces différentes positions m’ont permis de cerner la logistique dans sa globalité. 

La première explication est la rigueur que je m’impose à moi-même mais également à mes équipes respectives. Cette rigueur passe par des valeurs telles que l’éthique, la déontologie, l’équité et la proactivité pour ne citer que celles-là. La seconde est que j’essaie de mettre les hommes qu’il faut à la place qu’il faut en toute objectivité et en m’assurant de toujours donner le parfait exemple. Le tout combiné donne inévitablement le résultat actuel.

What explains your meteoric rise from Director of Operations at DGF Senegal to Regional Director at DGF Central Africa Cluster?

In my opinion, persistence leads to success.

Before assuming the position of Director of Operations, I took on several roles – I was Director of Sales, Director of Air Freight and Director of Ocean Freight. Over the years, these different positions allowed me to understand the logistics industry as a whole.

The first explanation is the rigor that I impose on myself but also on my respective teams. This rigor is anchored on values ​​such as ethics, professional conduct, fairness and proactivity to name a few. The second is that I try to put the right men in the right place in all objectivity and make sure I always set the perfect example. This is what has helped me achieve the outcome today.

 

 

Devenir le leader incontesté du « Freight Forwarding » en Afrique et marquer notre empreinte indélébile dans le secteur à travers la digitalisation.

A ce titre, le groupe Deutsche Post DHL a créé des outils tels que :

  • ESP,
  • DHLi,
  • Le Online Quotation Tools,
  • MMS.

Pour ne citer que ceux-là. Autant de produits qui nous démarquent de la concurrence.

A l’horizon 2025, nous devrions pouvoir faire la logistique dans un environnement digital.

What are DGF's ambitions in Central Africa?

Become the undisputed leader of "Freight Forwarding" in Africa and mark our indelible mark in the sector through digitalization. We are committed to delivering the best customer-centric solutions for our customers, setting us apart from the competition.

  • ESP,
  • DHLi,
  • Le Online Quotation Tools,
  • MMS.

 

Le potentiel est énorme et les moyens logistiques insuffisants.

Il faut dans l’ensemble souligner que le Cameroun est le hub naturel de la sous-région avec une des portes maritimes de l’Afrique Centrale qui constitue un point d’entrée pour plusieurs pays enclavés comme le Tchad et la République Centrafricaine. Le territoire camerounais est traversé par plusieurs corridors internationaux tels :

  • Lagos-Mombasa,
  • Tripoli-Le Cap,
  • Douala-Ndjamena
  • Douala-Bangui.

Les corridors Douala-Ndjamena et Douala-Bangui sont aujourd’hui les principaux axes d’échanges du commerce extérieur du Tchad et de la République Centrafricaine. En effet, 90% du transit tchadien et 98% du transit centrafricain empruntent ces canaux.

Malgré cet atout de taille, le Cameroun est impacté par la qualité de ses infrastructures. Le potentiel logistique de transport reste très faible et les délais de passage au Port de Douala restent très longs avec des coûts logistiques parmi les plus élevés d’Afrique. Nous espérons un désengorgement avec l’ouverture du Port de Kribi.

What is the logistical potential of Central Africa compared to West Africa?

There is an enormous potential but we need to overcome logistical challenges.

Overall, it should be emphasized that Cameroon is the natural hub of the sub-region with one of the sea gates of Central Africa which constitutes an entry point for several landlocked countries such as Chad and the Central African Republic. Cameroonian territory is crossed by several international corridors such as:

  • Lagos-Mombasa
  • Tripoli-Cape Town,
  • Douala-Ndjamena
  • Douala-Bangui.

The Douala-Ndjamena and Douala-Bangui corridors are today the main axes of trade for foreign trade in Chad and the Central African Republic. In fact, 90% of Chadian transit and 98% of Central African transit use these channels.

Despite this major asset, Cameroon is impacted by the quality of its infrastructure. Transport logistics potential remains very low and transit times at the Port of Douala remain very long with logistics costs among the highest in Africa. We are hoping for ease of congestion with the opening of the Port of Kribi.

- Source : Investir au Cameroun


 

 

Les problèmes ne sont pas du même ordre. Le premier challenge est le prix du transport.

Le tarif officiel du transport de Douala à Ndjamena est de 3,9 millions de FCFA (1800 kms) et celui de Douala à Bangui à 3,4 millions de FCFA. (1400 kms).

On parle, ici, relativement de l’équivalent de la distance Dakar Bamako où le tarif est à 1,5 millions.

Ensuite, il y a les « checkpoints » (points de contrôle) le long du trajet avec des procédures qui changent constamment.

De plus, le Bureau National de Gestion de Fret Terrestre ou BGFT et Le Bureau d’Affrètement Routier de la Centrafrique ou BARC devraient réguler le transport dans la sous-région mais se heurtent au non-respect des règles établies par les transporteurs.

Cela dit, les lourdeurs administratives et douanières sont autant de freins à l’expansion du transport en Afrique Centrale.

La qualité des routes est souvent la cause d’accidents le long du trajet et les mentalités diffèrent entre les deux pays.

Do Cameroon and Senegal share the same logistics problems? what differentiates them?

The problems are not in the same order. The first challenge is the price of transport.

The official price of transport from Douala to Ndjamena is 3.9 million FCFA (1,800 km) and that from Douala to Bangui at 3.4 million FCFA. (1400 km).

Here, we are talking about the equivalent of the Dakar to Bamako distance where the fare is 1.5 million.

Then there are the checkpoints along the way with procedures that change constantly.

In addition, the National Land Freight Management Office or BGFT and the Central African Chartering Office or BARC should regulate transport in the sub-region but face non-compliance with the rules established by the carriers.

However, cumbersome administrative and customs burdens are obstacles to the expansion of transport in Central Africa.

The quality of the roads is often the cause of accidents along the route and mentalities differ between the two countries.

  • Source : Platforme des organisations professionnelles des transports routiers du Cameroun
 

 

Pour moi, l’Afrique doit être développé par les Africains et une bonne expérience doit être partagée.

Par la grâce de Dieu, j’ai pu redresser le Cameroun en moins d’un an.  J’estime avoir fait ce que j’avais à faire et pour moi le temps était venu de donner à quelqu’un d’autre sa chance. Véronique Ebène a pris le relais et elle bénéficie de ma totale confiance.

Le Gabon est un pays à fort potentiel et vous conviendrez avec moi que pour développer un pays, il faut être sur place.

Du côté de Port gentil, le secteur pétrolier connait un essor économique favorable au déploiement de DHL Global Forwarding et « It’s definitely time for Gabon, our time to shine » (maintenant, c’est le temps du Gabon, notre période pour briller).

Par contre du coté de Libreville, les opportunités sont énormes et diverses au départ de Mouanda, Mouilla et de la zone économique de Nkok. Autant d’opportunités qui nécessitent la présence d’experts dans le domaine afin de fournir des solutions logistiques adaptées aux besoins des clients locaux.

You left Cameroon to settle in Gabon, what are the reasons?

For me, Africa must be developed by Africans and good experience must be shared.

By the grace of God, I was able to build a strong team in Cameroon in less than a year and now, the business has only grown from strength to strength. I think I did what I had to do and for me it was time to give someone else a chance. Véronique Ebène has taken over and she benefits from my total confidence.

Gabon is a country with great potential and you will agree with me that to develop a team there, you have to be there. On the side of Port Gentil, the oil sector is experiencing an economic boom favorable to the deployment of DHL Global Forwarding and "It's definitely time for Gabon, our time to shine"

On the other side of Libreville, the opportunities are enormous and diverse from Mouanda, Mouilla and the economic zone of Nkok. So many opportunities that require the presence of experts in the field in order to provide logistics solutions tailored to the needs of local customers.

 

Le seul secret est le travail, il n’y a rien d’autres. Oui effectivement, nous avons obtenu 4 Awards lors de la Conférence Globale à Bonn et c’est vraiment motivant.

Le mérite revient à toute cette équipe qui a cru en moi et qui continue de croire en moi.

You took Gabon in 2018 and a year later, you won 4 Awards, what's your secret?

The only secret is work, there is nothing else. Therefore, it was extremely rewarding for me and the team that we were presented with four awards at our own global conference.

 

 

Vous me permettrez de remercier ma famille pour leur soutien sans faille, mes amis, mes collègues et toutes les personnes qui ont contribué de façon directe ou indirecte à cette réussite.

ALM est le fleuron des magazines du Sénégal et votre apport dans le secteur logistique est incommensurable. ALM est  effectivement une initiative sénégalaise qui inspire  au quotidien des milliers de jeunes logisticiens. Mettre des experts sénégalais au-devant de la scène est sans nul doute une source de motivation pour les générations futures.

What do you think of the Africa Logistics Magazine?

You will allow me to thank my family for their unfailing support, my friends, my colleagues and all those who contributed directly or indirectly to this success.

ALM is the flagship of Senegalese magazines and your contribution in the logistics sector is immeasurable. ALM is indeed a Senegalese initiative that inspires thousands of young logisticians on a daily basis. Bringing Senegalese experts to the fore is undoubtedly a source of motivation for future generations.

 

L'invité

Qui est Alassane MARE ?

Avant de parler de ma personne, je souhaiterais raconter une histoire celle d’un jeune garçon assez brillant qui devait poursuivre ses études supérieures à l’université.

Compte tenu de la distance et des conditions de transport déplorables à l’époque, il lui fallait forcément un moyen de transport. Sa maman se sacrifia en vendant un de ses bijoux en or pour compléter l’argent que son père lui avait offert pour l’acquisition d’une moto. C’est avec cette moto qu’il parvint alors à suivre correctement ses études et à devenir quelqu’un. Ceci est mon histoire et de celle de mes parents.

Je suis un sénégalais né à Dakar et suis issu d’une fratrie de 10 enfants, marié et père de 4 enfants.

Je suis titulaire d’un Master en Sciences de Gestion de l’Université Dakar Bourguiba et de plusieurs certificats en Audit-Qualité, Environnement et Sécurité.

Who is Alassane MARE?

Before I speak about myself, I would like to share a story about a pretty bright young boy who had the opportunity pursue higher education at a university.

Given the distance and the deplorable transport conditions at the time, he necessarily needed a means of transport to get to classes. His mother sold one of her gold jewelry to supplement the money his father had offered him for the purchase of a motorcycle. It was with this motorcycle that he managed to complete his education  properly and become the person I am today. This is my story and that of my parents’.

I am a Senegalese born in Dakar and I come from a family of ten children. I’m married and a father of four children.

I hold a Masters in Management Sciences from Dakar Bourguiba University and several certificates in Audit-Quality, Environment and Security.