Hydrogène : Lancement du projet « HEVO Ammoniac Maroc »

Par ediallo - 14 juillet, 2021 - 18:44

Lancement du projet "HEVO Ammoniac Maroc" ce mardi 13 juillet à Rabat par la signature de la convention relative à la chaîne de valeur (infrastructures, sécurité, transport, logistique) avec la société portugaise de technologie Fusion Fuel Green et Consolidated Contractors (CCC).

Le Maroc donne le coup d’envoi de son projet de production de l’ammoniac et de l’hydrogène verts.

Pour ce faire, la société portugaise de technologie Fusion Fuel Green et Consolidated Contractors (CCC), fournisseur mondial de solutions d’ingénierie, ont signé mardi à Rabat une convention relative à la chaîne de valeur (infrastructures, sécurité, transport, logistique) se rapportant au développement du projet « HEVO Ammoniac Maroc ».

Ce projet, qui s’inscrit dans le cadre des objectifs du Royaume en matière d’énergies renouvelables, devra atteindre à terme une production de 31.850 tonnes par an d’hydrogène vert, de 151.800 T/an de nitrogène et de 183.650 T/an d’ammoniac vert.

Dans le détail, le projet permettra la production de 3.650 tonnes d’ammoniac vert en 2022, 20.000 tonnes en 2023, 40.000 tonnes en 2024 et 60.000 tonnes en 2025 et en 2026.

S’agissant de la production d’hydrogène, 616 tonnes seront fabriquées en 2022, 3.472 en 2023, 6.940 en 2024, 10.411 en 2025 et 2026, a précisé João Wahnon, le responsable du développement commercial Fusion Fuel Green.

Ce dernier explique que le projet mobilisera un investissement global de 865 millions d’euros.

Pour sa part, le conseiller scientifique d’une entreprise américaine membre du CCC, Mohammed Cherkaoui, a indiqué que le Maroc accueillera « la plus grande ferme d’hydrogène et d’ammoniac verts à l’échelle mondiale et dont la production sera réservée exclusivement à l’exportation vers l’Europe ».

« HEVO Ammoniac Maroc » regroupe plusieurs briques technologiques, à savoir le dessalement de l’eau, la concentration solaire, la production d’hydrogène et d’ammoniac, a précisé M. Cherkaoui.

Ce projet, poursuit-il, permettra de stimuler l’emploi, de promouvoir la création technologique et d’intégrer une chaîne de valeur regroupant des industriels et universités, à même de pérenniser ce projet et faire du Maroc un leader mondial dans ce secteur.

Medias24 et MAP

Le saviez-vous ?

La logistique 4.0, c’est quoi ?

Entendue pour la première fois en 2011 lors du salon IAA d’Hanovre, la notion de « ...

Un Terminal portuaire

C’est en quelque sorte un « petit port » à l’intérieur du port, muni d’installations spécifiques...

Blockchain

La blockchain est une technologie de stockage et de transmission d’informations, transparente,...