Flotte verte et "transports doux" : DHL Express France dévoile ses ambitions pour 2021

Par ediallo - 10 juin, 2021 - 22:06

Vert et doux sont les mots d'ordre de DHL Express France pour sa feuille de route 2021. L'expressiste souhaite tripler ses investissements dans sa flotte électrique et doubler le nombre de ses expéditions en solutions d'enlèvement et de livraison vertes sur les premier et dernier kilomètre.

DHL Express France envisage de doubler ses livraisons en "solutions vertes" en 2021, soit 3 millions, pour réduire davantage son empreinte carbone, sur les 42 millions de colis aujourd'hui gérés annuellement.

L’expressiste souhaite encore développer sa flotte électrique ainsi que tous les modes de "transport doux" qui lui permettront d’atteindre son objectif. DHL a déjà reçu 28 camionnettes électriques - 19 Renault Master et 9 Volkswagen e-Crafter - et va encore investir 3 millions d'euros pour l'acquisition de 74 nouveaux utilitaires électriques, soit trois fois plus que l'an passé.

70 % en vert d'ici 2025

Une centaine de villes françaises disposent à présent de 100 véhicules électriques environ, sur un parc total de 2 000 unités. "En France, nous avons notamment prévu d'effectuer, d'ici 2025, 70 % de nos enlèvements et de nos livraisons sur le premier et le dernier kilomètre en transport vert, précise Philippe Prétat, Pdg de DHL Express France.

C'est pourquoi nous allons cette année tripler nos investissements par rapport à l'an passé pour augmenter significativement le nombre de véhicules électriques et que nous passons à la vitesse supérieure en matière de transports doux."

En veille sur les nouvelles solutions

DHL Express vient ainsi de signer un partenariat avec Urb-it, spécialisé dans les livraisons à pied et à vélo en Ile-de-France. Celui-ci vient donc rejoindre le pool de quinze partenaires qui permettent des prestations sans motorisation sur les premier et dernier kilomètre comme le triporteur par exemple.

"Nous sommes très attentifs à toutes les évolutions qui peuvent nous permettre de réduire notre empreinte carbone. Les dernières avancées des constructeurs en matière d'autonomie et de capacité de chargement des véhicules sont très importantes pour nous permettre d'atteindre notre objectif, poursuit Philippe Prétat.

Nous sommes également en veille constante sur les nouvelles solutions de livraisons collaboratives et misons sur la limitation de nos déplacements avec les points de proximité Relais Colis®, les consignes, l'augmentation du taux de livraison au 1er passage, etc.

Il n'existe pas qu'une seule et unique solution pour réduire l'empreinte carbone, il s'agit de mettre en œuvre tout un ensemble de moyens pour relever le défi."

Un enjeu mondial

Il faut dire que le groupe Deutsche Post DHL cherche par tous les moyens à minimiser les émissions de ses activités puisqu’il s’est fixé comme objectif 0 émission d’ici 2050. Il a prévu d’investir également dans les carburants d’aviation alternatifs, tout comme dans les bâtiments neutres en carbone et le parc de véhicules électriques.

Déjà en 2030, 80 000 unités devront être en service, soit 60 % de la flotte. Pour ce faire au niveau européen, un partenariat avec Fiat a été conclu pour l’achat de 100 véhicules utilitaires Fiat E-Ducato, fourgons électriques à grosse capacité de chargement et avec une autonomie pouvant aller jusqu’à 200 km.

MARIE-HELEN GALLON

Le saviez-vous ?

Blockchain

La blockchain est une technologie de stockage et de transmission d’informations, transparente,...

Un Terminal portuaire

C’est en quelque sorte un « petit port » à l’intérieur du port, muni d’installations spécifiques...

Un Incoterm

C’est un contrat commercial qui détermine les conditions de répartition des frais, risques et...