Durabilité du secteur horticole : La FAO et la BERD appuient le Maroc dans son élan

Par thierno - 21 juillet, 2021 - 16:24

Le renforcement des normes de durabilité environnementale pour les produits frais a été au cœur d’un webinaire organisé récemment par l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) et la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD).

Des instances qui collaborent conjointement avec le ministère de l’agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts et l’établissement autonome de contrôle et de promotion des exportations (Morocco FoodEx) pour la promotion de la durabilité environnementale, sociale et économique du secteur horticole.

Cet événement, ayant connu la participation de représentants de la grande distribution allemands et italiens, a mis en évidence les tendances en matière de durabilité. La finalité étant d’aider les producteurs, les exportateurs et les distributeurs à s’adapter à la demande croissante du marché pour des produits marocains frais et durables.

«Nous cherchons pour les produits frais marocains de nouvelles opportunités d’exportation conformes aux normes environnementales et sociales les plus strictes reconnues et attendues dans l’Union Européenne», indique dans ce sens El Mehdi Alami, directeur de la Promotion et du Développement à Morocco FoodEx.

Et d’ajouter : «Pour y parvenir, nous travaillons, entre autres, avec les agriculteurs, les exportateurs, les distributeurs, les organismes de réglementation, les groupes de consommateurs, la BERD et la FAO afin de garantir la compétitivité, l’efficience et la durabilité de nos produits frais».

Pour sa part, Jean-Christophe Filori, chef de la coopération de la délégation européenne au Maroc, a souligné que «l’industrie agroalimentaire marocaine pourra exploiter ce potentiel si elle continue à respecter les normes de qualité internationales, notamment celles des marchés européens. L’UE est heureuse de soutenir ce séminaire pratique à l’intention des exportateurs».

Le responsable a par ailleurs rappelé que la stratégie «De la ferme à l’assiette» se situe au cœur du Pacte vert pour l’Europe qui vise à rendre les systèmes alimentaires équitables, sains et écologiques».

Cette rencontre a également été une occasion pour énumérer les atouts du Maroc sur le plan agricole. On cite en premier son positionnement en tant que fournisseur majeur de fruits et légumes des marchés européens. A cela s’ajoute son climat favorable à la production ininterrompue de produits frais. Chose qui assure un marché florissant au secteur horticole national.

Les intervenants ont ainsi souligné le potentiel dont regorge le Royaume pour fournir des produits frais de bonne qualité» plus durables.

«Les participants ont, en outre, mis l’accent sur le rôle que peut jouer le secteur marocain des fruits et légumes pour aider le Maroc à atteindre ses objectifs de durabilité. Il est à rappeler que les interventions de la FAO et de la BERD soutiennent la Génération Green 2020-2030. Cette nouvelle stratégie agricole du Maroc promeut la durabilité, la productivité agricole, la résilience face au climat et l’inclusion économique des jeunes dans les zones rurales.

Cette feuille de route encourage, en effet, l’adoption de nouvelles technologies susceptibles d’améliorer l’efficacité de la production agricole et de l’utilisation de l’eau. «Fort de son ancrage clair sur la durabilité économique, sociale et environnementale, la Génération Green 2020-2030 revitalisera le secteur.

Il est vital que le cadre réglementaire soit aligné sur la forte demande du marché pour des produits plus durables», relève-t-on de Redouane Arrach, directeur de la stratégie et des statistiques au sein du ministère de l’agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts.

Notons que la FAO et la BERD appuient l’élaboration d’une certification visant à communiquer les aspects de durabilité clés des produits frais marocains. En effet, Morocco FoodEx a demandé à la FAO et à la BERD de l’aider à identifier les options de mise en place en Pologne d’une plateforme logistique pour les fruits et légumes marocains dans le but de fournir de nouveaux marchés.

Le saviez-vous ?

Blockchain

La blockchain est une technologie de stockage et de transmission d’informations, transparente,...

La logistique 4.0, c’est quoi ?

Entendue pour la première fois en 2011 lors du salon IAA d’Hanovre, la notion de « ...

Un Terminal portuaire

C’est en quelque sorte un « petit port » à l’intérieur du port, muni d’installations spécifiques...