Crise économique : aux États-Unis, 54 millions de mal-nourris

Par ediallo - 21 novembre, 2020 - 09:12

La situation économique reste précaire et des millions d’Américains vivent grâce aux aides alimentaires que leur distribuent des ONG fédérales et locales.

Le dîner de Thanksgiving, la grande fête de famille depuis 1863, risque d’être morose le 26 novembre. Entre les incertitudes politiques, une pandémie galopante et un taux de chômage qui a presque doublé en un an (il était de 6,9 % en octobre contre 3,6 % un an auparavant), les Américains sont à la peine. Beaucoup n’ont même plus de quoi s’offrir la fameuse dinde.

Samedi 14 novembre 2020, à Dallas, la traditionnelle distribution de colis d’aide alimentaire de Thanksgiving a battu un triste record : au lieu des 500 nécessiteux habituels attendus, ce sont plus de 8 500 personnes qui ont fait la queue.

Armando Castillo a attendu  dix heures  pour une dinde, des légumes et des fruits.  On en a bien besoin, même si nos quatre enfants reçoivent aussi une aide alimentaire à l’école.

Armando fait partie des millions d’Américains qui ont faim. 20 % des 328 millions d’Américains seraient affectés par l’insécurité alimentaire ; ils étaient 10,5 % en 2019 selon le ministère de l’Agriculture des États-Unis.

Des chiffres confirmés par la principale ONG caritative du pays, Feeding America , dont les 200 banques alimentaires apportent un soutien alimentaire à un Américain sur sept.

Son rapport d’octobre annonce que 54 millions d’Américains dont 17 millions d’enfants vivent désormais en état d’insécurité alimentaire.

Les ONG mobilisées

Les constats alarmants se multiplient dans tout le territoire américain. L’association Meals on Wheels qui sert, bon an mal an, 220 millions de repas aux seniors dans le besoin, a vu ses distributions augmenter de 77 % entre mars et août.

Dans le Michigan, l’un des États les plus touchés par le Covid et le chômage, la banque alimentaire Gleaners a fait appel à la Garde nationale pour conditionner et distribuer encore plus de colis.

Cette petite ONG, créée en 1977, intervient dans cinq comtés (Wayne, Oakland, Macomb, Livingston et Monroe) au profit de quelque 400 structures caritatives.

Elle distribue plus de 40 tonnes de nourriture et de produits de première nécessité chaque semaine. En 2018, elle a servi 35 millions de repas, 38 en 2019… Pour 2020, le total pourrait atteindre 53 millions !
Heureusement, la mobilisation des donneurs et des bénévoles ne baisse pas, comme s’en félicite Feeding America.

Mais, l’aide disponible risque de s’avérer insuffisante en 2021 : il pourrait manquer près de 9 milliards de repas d’urgence.

Philippe CHAPLEAU

Le saviez-vous ?

Un Terminal portuaire

C’est en quelque sorte un « petit port » à l’intérieur du port, muni d’installations spécifiques...

Blockchain

La blockchain est une technologie de stockage et de transmission d’informations, transparente,...

La logistique 4.0, c’est quoi ?

Entendue pour la première fois en 2011 lors du salon IAA d’Hanovre, la notion de « ...