Coup de balai dans le secteur de la logistique et du commerce du gasoil en Italie

Par thierno - 22 juillet, 2021 - 22:54

Dans le monde du transport routier italien, deux affaires défraie la chronique en ce moment. La première, dans la région de Florence, porte sur un réseau de fausses factures tandis que la seconde, à Naples,concerne un commerce de gasoil fictif.

La brigade financière italienne a levé le voile sur un réseau de fausses factures organisé par un consortium de coopératives spécialisées dans la logistique dans la région de Florence (Toscane).

L’enquête étant toujours en cours, les autorités de contrôle fiscal italiennes n’ont pas révélé les noms des entreprises impliquées dans cette fraude dont le montant frôle la barre des 30 millions d'euros (M€).

Selon la presse italienne spécialisée, la brigade financière a confisqué une partie des biens des coopératives, soit l’équivalent de 14 M€ et seize personnes ont été placées en examen.

Un "jeu" fiscal

Selon les révélations de la brigade financière, le consortium sous-traitait le déplacement des marchandises à des coopératives qui facturaient les opérations de transport. Pour les enquêteurs, ces opérations étaient en fait effectuées par le consortium qui jouait fiscalement sur tous les tableaux en récupérant la Tva des factures présentées par les coopératives mais sans reverser un kopek à l’état italien.

Pour éviter les contrôles, les coopératives mettaient ensuite la clef sous le paillasson puis elles créaient une nouvelle société à laquelle elles confiaient la sous-traitance du déplacement des autres marchandises et la gestion du personnel.

Selon les résultats de l’enquête préliminaire, une trentaine de coopératives seraient impliquées dans ce système.

Fraude dans le commerce du gasoil

Toujours au chapitre de la voltige fiscale, le parquet de Naples a levé le voile sur une vaste opération de fraude dans le commerce du gasoil. La société Petrolifera italiana impliquée dans cette affaire, est accusée de fausses factures, faux achats et fausse vente de carburant à des sociétés fantômes domiciliées dans tout le pays. Les autorités estiment le montant de cette fraude à plus de 60 M€.

Pour les enquêteurs, les propriétaires de cette entreprise ont vendu des millions de litres de carburants depuis 2017 à des sociétés inexistantes avant de les revendre à d’autres firmes en facturant cette fois-ci la Tva qu’ils "oubliaient" de reverser à l’état italien.

Selon le parquet de Naples, "ce système a permis à la sociétté Petrolifera italiena, d’être en position dominante sur le marché et d’avoir par conséquent bouleversé les règles de la concurrence."

actu-transport-logistique

Le saviez-vous ?

Blockchain

La blockchain est une technologie de stockage et de transmission d’informations, transparente,...

Un Incoterm

C’est un contrat commercial qui détermine les conditions de répartition des frais, risques et...

Un Terminal portuaire

C’est en quelque sorte un « petit port » à l’intérieur du port, muni d’installations spécifiques...