Coronavirus. Le Royaume-Uni reprend en main le transport ferroviaire pour éviter les faillites

Par thierno - 24 mars, 2020 - 11:52

Avec 70 % de passagers en moins, le secteur ferroviaire est durement touché par la crise sanitaire outre-Manche. Pour éviter la fermeture de compagnies, le gouvernement de Boris Johnson a pris des mesures exceptionnelles pour les six prochains mois : l’ensemble des revenus et des risques liés à l’exploitation des lignes seront pris en charge par l’État.

Le gouvernement britannique de Boris Johnson a annoncé lundi 23 mars 2020 la reprise en main temporaire des lignes ferroviaires dans le pays pour éviter des faillites face à la chute de fréquentation liée à la pandémie de coronavirus.

Le ministère des Transports explique dans un communiqué qu’il va suspendre les contrats de franchise avec les opérateurs privés qui se partagent l’exploitation du réseau à travers le Royaume-Uni.

Des mesures exceptionnelles pour six mois

L’ensemble des revenus et des risques liés à l’exploitation des lignes seront transférés au gouvernement pour une durée initiale de six mois. En revanche, les opérateurs continueront à gérer les services au quotidien moyennant une petite commission, tandis que rien ne changera dans les faits pour les salariés du secteur.

Le gouvernement a pris cette mesure inédite afin de limiter les perturbations du secteur ferroviaire et éviter que des opérateurs ne fassent faillite, ce qui créerait encore plus de problèmes pour les passagers et coûterait cher aux contribuables.

70 % de passagers en moins depuis le début de la crise sanitaire

Au Royaume-Uni, seuls les voyageurs devant absolument se rendre au travail ou réaliser un déplacement essentiel sont autorisés à prendre le train. Le gouvernement va en outre réduire le trafic à partir de lundi après avoir vu un effondrement de 70 % du nombre de passagers. Les ventes de billets ont quant à elles plongé des deux tiers sur un an.

Face à la propagation du virus, le gouvernement avait ordonné juste avant le week-end la fermeture des écoles, pubs, restaurants, théâtres, cinémas et salles de sport. En parallèle, il a pris des mesures sans précédent pour aider les salariés et les entreprises, par exemple en payant les salaires et reportant le paiement de la TVA.

Vers des pouvoirs extraordinaires accordés par le Parlement

Les députés doivent quant à eux examiner lundi après-midi à la Chambre des Communes le projet de loi sur le coronavirus. Les débats seront concentrés en une seule après-midi avant que le projet ne passe mardi à la Chambre des Lords.

Ce texte vise à donner aux autorités des pouvoirs extraordinaires pour lutter contre la propagation du nouveau coronavirus, permettant par exemple des arrestations à des fins de santé publique ou la mobilisation de retraités des services médicaux.

PUB

Le saviez-vous ?

Blockchain

La blockchain est une technologie de stockage et de transmission d’informations, transparente,...

La logistique 4.0, c’est quoi ?

Entendue pour la première fois en 2011 lors du salon IAA d’Hanovre, la notion de « ...

Un Incoterm

C’est un contrat commercial qui détermine les conditions de répartition des frais, risques et...