Augmentation du prix du transport maritime : les conséquences de la mauvaise politique sur le Covid-19

Par ediallo - 3 mai, 2021 - 07:09

Les mesures restrictives du gouvernement liées à la pandémie du Covid-19 sont en train d’asphyxier les entreprises. Celles qui tentent de survivre sont obligées d’user d’autres stratégies. C’est en tout  cas ce que vient de faire les sociétés de transport du secteur maritime, en procédant à l’augmentation des prix du billet Port Gentil –Libreville.

A partir du 1er mai, le prix du billet Port-Gentil-Libreville passera à 35 000 francs CFA au lieu de 28 000 francs actuellement. Une décision prise par les patrons des sociétés de transport.

A en croire ces derniers, cette décision vise à combler le manque à gagner causé par les mesures gouvernementales liées à la crise sanitaire.

Les personnes qui souhaitent faire un tour dans la capitale économique, vont devoir faire des efforts supplémentaires. Toutes les compagnies du secteur maritime ont décidé d’augmenter les prix du transport, durant cette période  de  crise sanitaire.

Dans les catamarans des compagnies Douya voyage maritime (DVM), Logimar241 et Sonaga, le prix de la traversée en classe économique va passer à 35 000 francs CFA à compter du 1er mai, contre 28 000 francs actuellement.

Pour les enfants, le prix du billet s’est envolé à 30 000 francs CFA au lieu de 28 000 francs précédemment. En classe affaires, le prix du billet est maintenu au tarif unique de 50 000 francs CFA.

Au moment où, les populations vivent des moments difficiles, comment comprendre que les compagnies de transport puissent augmenter les prix, au nez et la barbe des autorités gabonaises ? Ces compagnies de transports se plaignent des mesures restrictives, des taxes  et des prélèvements fiscaux de l’Etat.

N’est–il pas possible de trouver un juste milieu ou faire des concessions pour éviter d’asphyxier  les populations de cette partie du Gabon en cette période de crise sanitaire et économique ?

Il est devenu difficile pour ces compagnies de tenir le coup, malgré la mise en place des nouvelles stratégies pour s’adapter aux mesures restrictives de l’Etat, rien n’y fait.

Le gouvernement notamment le Ministre des Transports qui jusqu’alors demeure motus et bouche cousue devrait régler ce problème qui provoque déjà des grincements de dents.

Aimé David Nguema

Le saviez-vous ?

Blockchain

La blockchain est une technologie de stockage et de transmission d’informations, transparente,...

Un Terminal portuaire

C’est en quelque sorte un « petit port » à l’intérieur du port, muni d’installations spécifiques...

Un Incoterm

C’est un contrat commercial qui détermine les conditions de répartition des frais, risques et...