Après la Côte d’Ivoire, KeyOpsTech, la solution informatique de livraison de colis et de plis se déploie au Burkina Faso et au Mali

Par Ndeye Boury Dia - 11 septembre, 2019 - 08:54

KeyOpsTech, la solution informatique de livraison de colis et de plis en Afrique se déploie dans deux nouveaux pays d’Afrique de l’Ouest : le Burkina Faso et le Mali. Grâce à cette innovation qui a déjà fait ses preuves en Côte d’Ivoire et au Sénégal depuis 2018, KeyOpsTech permet d’envoyer et recevoir des colis et du courrier dans les villes non desservies par les acteurs traditionnels de la livraison.

Ce développement stratégique marque l’ouverture de trois nouvelles lignes : Ouagadougou-Bobo-Dioulasso et Ouagadougou-Sabou au Burkina Faso et Bamako-Mopti au Mali.

Selon les données officielles de l’Union Postale Universelle, seuls 22% des habitants reçoivent leurs courriers directement à domicile, les autres devant aller le chercher dans une boîte postale, qui doit souvent être louée. Les infrastructures défaillantes, les densités très variables de population et le manque d’adressage expliquent le faible taux de couverture de certaines régions d’Afrique subsaharienne.

KeyOpsTech est la première entreprise qui digitalise le transport de colis et de plis entre les villes en Afrique en garantissant une traçabilité totale et une livraison sécurisée.

Grâce à une solution informatique innovante et brevetée permettant l’envoi, le transport et la traçabilité des colis postaux et en s’appuyant sur une architecture de transport existante, KeyOpsTech détient un maillage territorial qui vise à atteindre les populations dites « hors réseau ». Le principe est simple et combine des systèmes de distribution et de transport formels et peu structurés. Le fonctionnement de KeyOpsTech repose sur la capillarité des réseaux de bus existants qui font la liaison entre les capitales et les villes secondaires, et les communautés (amis, familles…) très mobiles, dont les valises sont souvent des véhicules de transport.

Cynthia Aïssy, Directrice Afrique de l’Ouest de KeyOpsTech déclare : « En 10 ans, la population urbaine du continent africain a doublé. Elle est passée de 237 millions en 1995 à 472 millions en 2015 et pourrait atteindre près d’un milliard en 2040 selon les prévisions des Nations Unies. Les citadins restent en contact avec leur ville d’origine et envoient ou reçoivent régulièrement des colis et des plis. Nous voulons faciliter et sécuriser ces échanges quotidiens».

L’ouverture du Burkina Faso et du Mali constitue la première étape d’une stratégie de développement régional. KeyOpsTech ambitionne d’élargir son réseau pour permettre la liaison par voies terrestres des métropoles d’Afrique subsaharienne. De nouvelles lignes verront ainsi le jour avant la fin de l’année 2019.

 

 

Agence ECOFIN

Le saviez-vous ?

Un Incoterm

C’est un contrat commercial qui détermine les conditions de répartition des frais, risques et...

La logistique 4.0, c’est quoi ?

Entendue pour la première fois en 2011 lors du salon IAA d’Hanovre, la notion de « ...

Un Terminal portuaire

C’est en quelque sorte un « petit port » à l’intérieur du port, muni d’installations spécifiques...