Amazon va embaucher 100.000 personnes en Amérique du Nord

Par thierno - 15 septembre, 2020 - 16:38

Ces nouvelles recrues, aux Etats-Unis et au Canada, gagneront deux fois plus que le SMIC en vigueur. Le géant américain du shopping en ligne a vu son activité bondir pendant le confinement, alors que les restrictions de déplacement ont incité des millions de gens à acheter davantage sur Internet.

Amazon est en pleine frénésie d'embauche. Le géant du e-commerce va recruter 100.000 personnes, à temps complet et partiel, aux Etats-Unis et au Canada, avec un salaire horaire d'au moins 15 dollars (près de 13 euros).

C'est deux fois plus que le revenu minimum en vigueur outre-Atlantique. La plateforme annonce que le processus de recrutement a déjà commencé dans plusieurs dizaines de ses antennes.

C'est la quatrième fois cette année qu'Amazon annonce renforcer ses équipes, à l'orée de ce qui s'annonce être l'une des fins d'année les plus chargées pour l'envoi de colis. UPS, le géant américain de la livraison, a aussi annoncé début septembre recruter 100.000 travailleurs de plus à l'approche de ces festivités.

Selon un communiqué de presse, ces employés bénéficieront de formations, d'avantages sociaux et de bonus à la signature de leur contrat - jusqu'à 1.000 dollars dans certaines villes.

Amazon prévoit aussi d'ouvrir, courant septembre, cent nouveaux entrepôts pour ses activités de stockage, de distribution et de livraison. Ils viendront s'ajouter aux 75 autres déjà ouverts aux Etats-Unis et au Canada cette année.

Le boom de la consommation en ligne

Amazon a vu son site pris d'assaut pendant le confinement, alors que les restrictions de déplacement ont incité des millions de gens à acheter sur Internet .

D'autres grands distributeurs américains comme Walmart, Target ou Instacart (100 % virtuel pour ce dernier) ont également vu leur activité bondir durant cette période et engagé des centaines de milliers d'employés.

Amazon, le deuxième plus grand employeur privé aux Etats-Unis - derrière Walmart - a recruté 175.000 personnes dans ses entrepôts en mars et avril 2020.

Plus de 70 % d'entre eux devraient être embauchés de façon permanente. La semaine dernière, la plateforme a aussi annoncé que 33.000 postes étaient à pourvoir dans ses bureaux.

Une année plus que rentable

Amazon, dont les ventes représentent un tiers du commerce en ligne aux Etats-Unis, a fait état de records de ventes durant son deuxième trimestre, à hauteur de 88.9 milliards de dollars, et ses profits ont doublé sur un an, pour atteindre 5.2 milliards de dollars. Au cours du même trimestre, Amazon a aussi investi plus de 9 milliards dollars dans des projets d'envergure.

Ses activités hors distribution, comme le cloud computing ou la publicité en ligne, continue à croître de manière significative, créant dans la foulée des emplois.

En incluant les travailleurs temporaires, Amazon a plus d'un million d'employés à travers le monde, dont 600.000 aux Etats-Unis.

Dans la foulée de ces performances, l'action Amazon a bondi de près de 70 % depuis le début de l'année, ce qui porte sa capitalisation à plus de 1.500 milliards de dollars - la deuxième plus grosse du monde derrière Apple.

Son fondateur, Jeff Bezos , est devenu pendant la crise sanitaire l'homme le plus riche de la planète, avec une fortune personnelle dépassant le seuil des 200 milliards de dollars.

Les Echos

 

Le saviez-vous ?

Un Incoterm

C’est un contrat commercial qui détermine les conditions de répartition des frais, risques et...

La logistique 4.0, c’est quoi ?

Entendue pour la première fois en 2011 lors du salon IAA d’Hanovre, la notion de « ...

Blockchain

La blockchain est une technologie de stockage et de transmission d’informations, transparente,...