Air Côte d’Ivoire et Airbus lancent un master en management à Yamoussoukro

Par thierno - 20 juillet, 2019 - 11:21

Dédiée aux cadres supérieurs, la formation de trente mois profite de l'appui de l'École nationale d'aviation civile de Toulouse et sera dispensé à l'Institut national polytechnique Félix Houphouët-Boigny de Yamoussoukro.

La compagnie aérienne nationale Air Côte d’Ivoire a lancé courant juillet un nouveau programme de management du transport aérien à l’Institut national polytechnique Félix Houphouet Boigny (INP-HB) de Yamoussoukro, la capitale politique du pays.

Une initiative qui est née d’un partenariat avec le constructeur européen, Airbus, dont le siège social est basé à Leyde, aux Pays-Bas et le siège opérationnel à Blagnac, près de Toulouse.

  • Expertise toulousaine

Ce projet consistera à former sur place des managers spécialisés dans la gestion des métiers liées au transport. Les modules de formation seront calqués sur ce qui se fait à l’École nationale d’aviation civile (Enac) de Toulouse qui a dépêché sur place, Laurent Grosclaude, professeur de droit de l’aviation à l’université de Toulouse Capitole. Il dispensera ses cours avec des enseignants de l’INP-HB.

  • Trente mois d’apprentissage

Ce master couvre principalement les questions stratégiques comme le marketing, les techniques administratives, financières et réglementaires de l’aérien. Il renforcera aussi des connaissances liées au droit international et aux réglementations locales dans le transport aérien et l’intégration d’outils de gestion.

CE SERA LE PREMIER PROGRAMME OUVERT SUR LE CONTINENT AFRICAIN PAR L’ENAC. »

Le cursus se déroule sur trente mois d’apprentissage entre Abidjan et Toulouse. La première année est consacrée à la théorie, tandis que les mois suivants sont dédiés à un stage en entreprise et à la soutenance du rapport de stage devant un jury.

« Ce sera le premier programme ouvert sur le continent africain par l’Enac », explique Laurent Grosclaude. La compagnie nationale Air Côte d’Ivoire consacre par an, entre deux et trois milliards de francs CFA par an.

  • Compétences locales

Grâce à un appui de la Banque Africaine de développement (BAD), la compagnie nationale avait déjà financé au cours des dernières années, des formations de pilotes et de mécaniciens, en partenariat avec Airways Formation.

« Les formations que nous finançons nous permettent d’avoir des ressources humaines locales avec des compétences dans le métier qu’est l’aérien », confie, Laurent Loukou, directeur général adjoint d’Air Côte d’Ivoire.

Jeune Afrique

pub

Le saviez-vous ?

Un Terminal portuaire

C’est en quelque sorte un « petit port » à l’intérieur du port, muni d’installations spécifiques...

Le saviez-vous ?
Un Navire Panamax

C’est un navire dont la largeur est égale à celle du pont de Panama qui est de 32,3m.

Un Incoterm

C’est une condition de vente à l’international qui détermine les conditions de répartition et de...