​Aider les Pme marocaines à s’inscrire dans les chaînes de valeurs mondiales

Par thierno - 9 octobre, 2019 - 21:55

Le mouvement de relocalisation de la production d’Asie vers les pays méditerranéens amorcé en 2017 se poursuit.

Dans ce sens, au même titre que l’Espagne ou les pays de l’Est, le Maroc a une carte à jouer de par la proximité des bassins de consommation européens et de par l’importance des connexions maritimes.

Cependant, en dépit des réformes engagées par le royaume Chérifien et des investissements dans les infrastructures, la croissance du pays demeure insuffisante. Faut-il le rappeler, Tanger est avant tout un hub de transbordement des flux Est-Ouest et Nord-Sud. Le taux de chômage reste à un niveau élevé et la dynamique des exportations insuffisante.

Les chercheurs du Femise ont analysé en profondeur l’économie marocaine. Ils ont identifié cinq leviers d’action qu’ils détaillent dans un rapport intitulé « Identification des obstacles à l’intégration des PME marocaines aux chaînes de valeur »

Agir sur la logistique, le financement des entreprises, la connaissance des marchés, intervenir sur  les ressources humaines et stimuler l’innovation…

Au terme d’un long travail de recherche, d’enquête auprès des entreprises, universitaires et des fédérations professionnelles marocaines, le Femise a publié en septembre 2019 un rapport visant à placer les PME marocaines dans la course, à les positionner au cœur de la chaîne de valeur.

« Malgré des politiques sectorielles actives et un certain nombre de réformes, la dynamique des exportations marocaines, demeure insuffisante au regard des efforts déployés. Alors que les PME représentent 95% des entreprises marocaines, environ 40% du PIB, 46% de l’emploi total elles ne comptent que pour seulement 31% des exportations. 

L’objectif de ce rapport consiste à identifier les obstacles à l’amélioration de l’environnement des affaires et à l’intégration dans les chaînes de valeur mondiales des PME marocaines.

L’accélération des exportations ne passera donc que par un accroissement de l’intégration des entreprises marocaines exportatrices au sein de ces chaînes de valeur mondiales  », souligne le Femise..

https://www.econostrum.info

PUB

Le saviez-vous ?

Un Incoterm

C’est un contrat commercial qui détermine les conditions de répartition des frais, risques et...

La logistique 4.0, c’est quoi ?

Entendue pour la première fois en 2011 lors du salon IAA d’Hanovre, la notion de « ...

Blockchain

La blockchain est une technologie de stockage et de transmission d’informations, transparente,...