Afrique du Sud : Massmart affiche un exercice financier 2020 en demi-teinte

Par ediallo - 9 mars, 2021 - 16:52

En Afrique du Sud, la mauvaise conjoncture liée à la pandémie de coronavirus n’a épargné aucun pan de l’économie. Ainsi dans le secteur de la distribution peu d’entreprises ont échappé au ralentissement de leurs activités.

Massmart Holdings, la filiale sud-africaine du géant américain de la distribution Walmart a publié le 8 mars dernier ses résultats financiers pour le compte son exercice 2020 achevé le 27 décembre. Dans les détails, le chiffre d’affaires s’est établi à 86,5 milliards de rands (5,6 milliards $), soit une baisse de 7,7 % par rapport à l’année précédente.

Le groupe explique cette contreperformance par les perturbations de ses activités liées à la pandémie de coronavirus ainsi que par des restrictions dans la vente de certaines catégories de produits comme les liqueurs.

En dépit de cette chute dans les ventes, la compagnie a pu réaliser un bénéfice avant intérêts et impôts en progression de 5,5 % à 1,17 milliard de rands et réduire ses coûts financiers grâce à la baisse des taux d’intérêt et la bonne gestion de son fonds de roulement.

Au-delà de ses résultats positifs, il faut noter que la compagnie a enregistré une hausse des pertes nettes à 1,8 milliard de rands et une perte de change de 381 millions de rands en raison des fluctuations des devises dans les autres pays africains où il opère.

Face à la baisse de son flux de trésorerie et à la mauvaise conjoncture économique, Massmart indique qu’il optimisera son portefeuille d’activités et concentrera ses investissements dans des segments à plus forte rentabilité.

Dans le cadre de cette restructuration qui devrait s’étendre jusque sur le second trimestre 2021, la compagnie a annoncé la cession de trois actifs à savoir Cambridge Food, Rhino et Massfresh. Ce processus devrait être facilité par le groupe bancaire Barclays. 

Pour rappel, Massmart possède 423 magasins dans 13 pays d’Afrique subsaharienne et emploie plus de 48 000 personnes. 

Espoir Olodo

Le saviez-vous ?

Un Terminal portuaire

C’est en quelque sorte un « petit port » à l’intérieur du port, muni d’installations spécifiques...

Blockchain

La blockchain est une technologie de stockage et de transmission d’informations, transparente,...

La logistique 4.0, c’est quoi ?

Entendue pour la première fois en 2011 lors du salon IAA d’Hanovre, la notion de « ...