10.6 MILLIARDS DE DOLLARS POUR UN CONFINEMENT TOTAL EN AFRIQUE

Par thierno - 24 mars, 2020 - 12:03

Les Etats-Unis et la France ont annoncé des mesures économiques pour soutenir leurs entreprises face à la pandémie du coronavirus, qui fait rage actuellement dans le monde. Trump prévoit 1000 milliards de dollars, quand Macron lui mobilise 750 milliards d’euros pour compenser les pertes dues au confinement. L’exemple peut-il être suivi en Afrique ?

Selon les statistiques des experts, 97% des personnes touchées par le coronavirus guérissent en Afrique. Le chiffre est bon mais la psychose demeure. De quoi amener certains pays à prendre des dispositions drastiques. Si au Rwanda ou en Afrique du Sud on assiste à une restriction des déplacements, en Tunisie, c’est le confinement total. Le pays compte en effet 75 cas dont 3 décès. Idem au Maroc.

Le pays est en état d’urgence sanitaire jusqu’au 20 avril prochain, pour tenter de freiner la propagation du covid-19. Mais ces pays en avant-garde du confinement total en Afrique n’ont pas encore présenté un plan économique pour rattraper le manque à gagner des entreprises.

Les économistes estiment que l’Afrique aura besoin de plus de 10,6 milliards de dollars pour faire face à la propagation de la pandémie du coronavirus. Le continent enregistre plus de 1000 cas, et les premières mesures prises, notamment la fermeture des écoles et des lieux publics ne semblent pas avoir l’effet escompté.

Le confinement devient de plus en plus une solution à explorer. Mais, les économies africaines qui doivent déjà faire face à la crise sanitaire ne pourront pas soutenir les entreprises en cas d’arrêt total de travail.

En Côte d’Ivoire, la Confédération Générale des Entreprises de Côte d’Ivoire (CGECI), demande d’ailleurs aux chefs d’entreprises de tenter de faire respecter les mesures promulguées par le gouvernement ivoirien.

Reconnaissant que la fermeture des frontières et la chute vertigineuse des échanges commerciaux entre les différents pays, provoqués par le coronavirus, ont un impact systématique sur certaines entreprises qui seront dans l’obligation de mettre la clé sous la porte, la Confédération « après consultation de ses membres, et en concertation avec l’État réfléchit à des mesures de soutien aux entreprises de tous secteurs afin de les aider à maintenir autant que possible les emplois ». Mais rien de concret n’a encore été défini et les pertes éventuelles en cas de confinement, pas été évaluées.

Le haut patronat du transport routier en Côte d’Ivoire, estime à plus de 18 milliards FCFA de perte que subit le secteur à cause des restrictions imposées par le coronavirus.

Ce lundi 23 mars, les travailleurs continuent de se rendre à leurs services malgré le respect partiel des mesures d’hygiène dans le transport privé, s’exposant ainsi au risque de contamination au covid-19. Le Président de la République, Alassane Ouattara, tient un conseil présidentiel ce jour, qui sera suivi d’une adresse à la nation.

Le Chef de l’Etat ivoirien pourrait renforcer les mesures déjà en vigueur et le confinement total de la population n’est pas une option à écarter. Et des dispositions pourraient être prises pour les entreprises les plus touchées.

Eric Coulibaly

Le saviez-vous ?

La logistique 4.0, c’est quoi ?

Entendue pour la première fois en 2011 lors du salon IAA d’Hanovre, la notion de « ...

Blockchain

La blockchain est une technologie de stockage et de transmission d’informations, transparente,...

Un Terminal portuaire

C’est en quelque sorte un « petit port » à l’intérieur du port, muni d’installations spécifiques...